Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 21:18

LE MONDE | 29.01.09 | 16h25  •  Mis à jour le 29.01.09 | 16h25




a zizanie règne au sein de la famille Uderzo. Sylvie, fille unique d'Albert, le dessinateur d'Astérix est en conflit ouvert avec son père à propos d'un litige sur la propriété des droits du célèbre personnage de bande dessinée.

Du terrain médiatique, la bataille est passée au judiciaire. En effet, dans une tribune publiée le 15 janvier dans Le Monde, Sylvie Uderzo avait lancé un appel "aux lecteurs d'Astérix" dénonçant "une manipulation" dont était victime le héros gaulois. Elle vient de décider d'intenter une action en justice.

Sylvie Uderzo est détentrice de 40 % des Editions Albert-René qui exploitent les 33 albums de la série. Or, elle a été exclue de la négociation qui a conduit au rachat de la société par Hachette Livre, en décembre 2008. Le numéro un de l'édition française avait acquis les parts d'Albert Uderzo (40 %) et celles d'Anne Goscinny (20 %), fille et héritière de René Goscinny, l'autre "père" d'Astérix.

Pourquoi Sylvie Uderzo a-t-elle été mise à l'écart ? Qui conseille Albert Uderzo ? Hachette a-t-il suivi des consignes d'Albert Uderzo pour écarter sa fille ? Autant de questions qu'elle se pose avec son mari Bernard de Choisy. Ils ont tous les deux travaillé de longues années au sein des éditions Albert-René avant d'en être brutalement licenciés en 2007.

L'avocat de Sylvie Uderzo, Me Fedida a demandé "la communication de tous les documents qui sont liés à la vente et qui sont refusés à sa cliente." Il veut s'assurer qu'elle n'a pas été lésée lors de la cession à Hachette. Me Fedida s'interroge aussi sur la question des droits d'exploitation de l'oeuvre d'Astérix à l'avenir. Chez Hachette, on se refuse à tout commentaire, n'ayant reçu, à la date du mercredi 28 janvier, aucune assignation.

Agé de 81 ans, Albert Uderzo a en revanche répondu à sa fille "Ce qui a été cédé n'est rien de plus que des actions d'une société d'édition, les Editions Albert-René, que j'ai créée en 1979", écrit-il dans un communiqué envoyé à l'AFP. "L'accusation dirigée contre moi n'est pas seulement inspirée par l'appétit de pouvoir, elle vise à abuser les lecteurs d'Astérix en confondant de manière perfide ma qualité d'auteur et celle d'actionnaire d'une maison d'édition", poursuit-il. Le dessinateur souligne qu'il a décidé de céder à Hachette Livre ses participations dans Albert-René "dans le seul objectif de préserver l'oeuvre entreprise avec René Goscinny et de l'asseoir dans la durée."


Alain Beuve-Méry
Article paru dans l'édition du 30.01.09

Partager cet article

Repost 0
Published by David Castel - dans People
commenter cet article

commentaires

Brame 30/01/2009 09:34

Quelle que soit la légitimité juridique de la démarche de cette dame Sylvie , son comportement est indécent. Qui d'autre que Goscinny d'abord  et Uderzo ensuite peuvent se prévaloir du succ§s d' Astérix, et dès lors de la création de valeur qui s'en est suivie.Quelle torture morale ignoble pour un homme de 81 ans , et quel manque de respect pour la mémoire de Goscinny le génie et réinventeur de la bande dessinnée.

JUSTICE PARTOUT

Recherche

Belles lignes!

Archives

Justice Brulante

  • Intime Conviction déménage et voit grand !
    Chers lecteurs, en raison du succès d'intime conviction dont vous êtes les principaux responsables, votre quotidien judiciaire déménage pour devenir plus performant, plus attrayant....bref, ce n'est que justice à votre égard : voici sa nouvelle adresse...
  • La défense du juge Burgaud attaque la Chancellerie
    Le juge Burgaud dit au CSM n'avoir pas "failli",sa défense attaque la Chancellerie Fabrice Burgaud a affirmé lundi au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) n'avoir jamais "failli" à ses devoirs, tandis que ses défenseurs accusaient la Chancellerie...
  • Assises de la semaine
    Un russe accusé d'un assassinat à Nice Braquage et prise d'otage Huit ans de prison pour des viols sur mineure Tentative de meurtre 12 ans de réclusion
  • Correctionnelles de la semaine
    Tag antisémite La bagarre familiale Incendies de caravanes Alcoolémie mortelle
  • Le sursis de la dernière chance pour un chauffard
    Publié le 29/01/2009 04:42 | Sylvie Ferré C'est la troisième fois que ce quadragénaire est interpellé au volant de sa voiture sous l'empire de l'alcool. L'audience correctionnelle d'hier après-midi a démarré par une procédure de comparution immédiate....
  • Assises du jour
    L'incendiaire Les agresseurs de Damiano Tamagni Le cambriolage nocturne. L'incendiaire Le calvaire de l'adolescente Tentative d'assassinat Une voiture mal parquée Viol sur personne vulnérable 10 ans pour viols et agressions sexuelles
  • Astérix au tribunal
    LE MONDE | 29.01.09 | 16h25 • Mis à jour le 29.01.09 | 16h25 a zizanie règne au sein de la famille Uderzo. Sylvie, fille unique d'Albert, le dessinateur d'Astérix est en conflit ouvert avec son père à propos d'un litige sur la propriété des droits du...
  • La justice sur le dos de la garde des Sceaux
    Société 24 janv. 6h51 Les réformes, et les méthodes, de la ministre ont uni l’ensemble des professions judiciaires contre elle. 6 réactions ONDINE MILLOT «Rachida Dati est un fidèle soldat du sarkozysme», répète aujourd’hui un de ses proches pour expliquer...
  • Spéciale Prisons
    Suicides LE SUICIDE EN PRISON La prévention des suicides en prison Mesures de vigilances La vague préoccupe l'administration Conditions Conditions de détention : les détenus ne peuvent saisir la justice Les cours de promenade font peur Rachida Dati fait...
  • 18 mois de prison… par erreur
    Justice - Jean-Marc Aubert, le mercredi 28 janvier 2009 à 04:00 lu 300 fois · aucun commentaire --> Le faux coupable possédait pourtant toutes les preuves… Jeudi, la chambre civile de la cour d’appel de Montpellier fixera le prix « d’une erreur monumentale,...