Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 14:56
http://www.google.com/hostednews/img/afp_logo.gif?hl=fr
Photo 1 sur 3

Rachida Dati et Nicolas Sarkozy le 10 avril 2008 à l'Elysée

PARIS (AFP) — Fragilisée par une contestation frontale du monde judiciaire, plusieurs fois désavouée par un président dont elle fut la protégée, critiquée pour son goût du luxe en temps de crise, Rachida Dati a vu son étoile pâlir en 2008, même si les photographes raffolent toujours d'elle, et de son ventre arrondi de future mère.

Dès le début d'année, la garde des Sceaux affrontait la colère des magistrats, des avocats et des élus locaux, unis contre sa réforme de la carte judiciaire supprimant plus de trois cents juridictions en France.

La mésentente ne fera qu'empirer entre la ministre et le monde judiciaire, qui lui reproche de ne procéder qu'à une apparence de concertation, de privilégier les effets d'annonce et de mener une politique du "tout carcéral" incohérente puisqu'elle veut en même temps multiplier les aménagements de peine.

Les sujets de brouille ne manquent pas: elle lance, puis abandonne, l'idée de confier les divorces à l'amiable aux notaires et elle évite de justesse un blocage des prisons par les surveillants se sentant "méprisés".

Mais c'est avec les magistrats que les relations se tendent jusqu'à la quasi-rupture, les juges ne supportant pas ses "atteintes" à leur indépendance.

Ils fulminent quand elle convoque en septembre des procureurs généraux aux "statistiques décevantes" sur les peines plancher, et s'enflamment quand ses services d'enquête interrogent en pleine nuit les magistrats responsables de l'incarcération à Metz d'un mineur qui s'est suicidé. Le Conseil supérieur de la magistrature la rappelle d'ailleurs à l'ordre.

Quand les juges appellent à descendre dans la rue le 23 octobre, tout le monde judiciaire les rejoint. Pour rétablir la confiance, c'est Nicolas Sarkozy lui-même qui invite à l'Elysée l'USM, premier syndicat de magistrats, pour une discussion où la ministre ne sera conviée qu'à la fin, patientant dans l'antichambre.

Car Rachida Dati, autrefois couvée par le président, ne fait plus partie de son premier cercle. Exclue du "G7" des ministres reçus régulièrement à l'Elysée, elle fait connaissance avec les rebuffades ou les désaveux.

Alors qu'elle temporise face à "l'erreur matérielle" ayant permis la remise en liberté d'un violeur présumé, Nicolas Sarkozy demande depuis Pékin de rectifier le tir.

Quand elle juge "tout à fait régulière" l'interpellation musclée d'un journaliste de Libération, le président dit comprendre "l'émoi" et annonce une mission de réflexion.

Et si elle estime que l'incarcération possible des mineurs dès 12 ans relève du "bon sens", c'est le Premier ministre François Fillon qui s'y dit "totalement hostile".

L'UMP ne se précipite pas pour défendre celle qui est passée devant tout le monde, au nom de l'affichage de la diversité au gouvernement, sans compter les ressentiments des élus dont les tribunaux ont été fermés. La ministre a pourtant fait son entrée en politique, en devenant maire du riche septième arrondissement parisien.

Mais ce sont sa grossesse, et les rumeurs sur l'identité du père de son enfant, qui ont intéressé les magazines people, alors que celle qui courait les galas en robe haute-couture avait mis un frein à ses sorties mondaines critiquées, préférant s'afficher dans les quartiers. Las, l'affaire de la bague Chaumet "effacée" de son doigt à la une du Figaro est venue rappeler, en pleine crise, son appétit pour le luxe.

Les rumeurs la donnent partante de la place Vendôme mais pas forcément du gouvernement. Car même ses détracteurs reconnaissent qu'elle a rempli son contrat en appliquant la politique de fermeté voulue par le président.

Partager cet article

Repost 0
Published by David Castel - dans Garde des Sceaux
commenter cet article

commentaires

JUSTICE PARTOUT

Recherche

Belles lignes!

Archives

Justice Brulante

  • Intime Conviction déménage et voit grand !
    Chers lecteurs, en raison du succès d'intime conviction dont vous êtes les principaux responsables, votre quotidien judiciaire déménage pour devenir plus performant, plus attrayant....bref, ce n'est que justice à votre égard : voici sa nouvelle adresse...
  • La défense du juge Burgaud attaque la Chancellerie
    Le juge Burgaud dit au CSM n'avoir pas "failli",sa défense attaque la Chancellerie Fabrice Burgaud a affirmé lundi au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) n'avoir jamais "failli" à ses devoirs, tandis que ses défenseurs accusaient la Chancellerie...
  • Assises de la semaine
    Un russe accusé d'un assassinat à Nice Braquage et prise d'otage Huit ans de prison pour des viols sur mineure Tentative de meurtre 12 ans de réclusion
  • Correctionnelles de la semaine
    Tag antisémite La bagarre familiale Incendies de caravanes Alcoolémie mortelle
  • Le sursis de la dernière chance pour un chauffard
    Publié le 29/01/2009 04:42 | Sylvie Ferré C'est la troisième fois que ce quadragénaire est interpellé au volant de sa voiture sous l'empire de l'alcool. L'audience correctionnelle d'hier après-midi a démarré par une procédure de comparution immédiate....
  • Assises du jour
    L'incendiaire Les agresseurs de Damiano Tamagni Le cambriolage nocturne. L'incendiaire Le calvaire de l'adolescente Tentative d'assassinat Une voiture mal parquée Viol sur personne vulnérable 10 ans pour viols et agressions sexuelles
  • Astérix au tribunal
    LE MONDE | 29.01.09 | 16h25 • Mis à jour le 29.01.09 | 16h25 a zizanie règne au sein de la famille Uderzo. Sylvie, fille unique d'Albert, le dessinateur d'Astérix est en conflit ouvert avec son père à propos d'un litige sur la propriété des droits du...
  • La justice sur le dos de la garde des Sceaux
    Société 24 janv. 6h51 Les réformes, et les méthodes, de la ministre ont uni l’ensemble des professions judiciaires contre elle. 6 réactions ONDINE MILLOT «Rachida Dati est un fidèle soldat du sarkozysme», répète aujourd’hui un de ses proches pour expliquer...
  • Spéciale Prisons
    Suicides LE SUICIDE EN PRISON La prévention des suicides en prison Mesures de vigilances La vague préoccupe l'administration Conditions Conditions de détention : les détenus ne peuvent saisir la justice Les cours de promenade font peur Rachida Dati fait...
  • 18 mois de prison… par erreur
    Justice - Jean-Marc Aubert, le mercredi 28 janvier 2009 à 04:00 lu 300 fois · aucun commentaire --> Le faux coupable possédait pourtant toutes les preuves… Jeudi, la chambre civile de la cour d’appel de Montpellier fixera le prix « d’une erreur monumentale,...